Maïa Berling

Artiste clown

Maïa grandit dans les tissus, les espaces de jeux et les histoires, élevée par une costumière et un metteur en scène de théâtre.

Après avoir étudié la philosophie et suivi des ateliers d’écriture à Istanbul et Montréal, elle intègre, en 2010, la formation du Samovar où elle fait évoluer sa nature clownesque.

Elle y poursuit ce travail dans le cadre d’une année de création au cours de laquelle elle crée le solo La Débordante, qu’elle joue dans divers lieux. En 2014, elle joue dans Décroche de la Cie Augmented Magic (Cirque Electrique-Paris), participe à CHC du Collectif Pezcorp (Bruxelles) et crée avec Valentine Siboni, Une expédition réelle vers une forme spectaculaire toujours inconnue, une performance pour le festival INACT (Strasbourg). Elle est également à l’affiche du film documentaire Tout va bien (réalisé par Emilie Desjardins et Pablo Rosenblatt).

© Camille Le Petit

Depuis 2015, elle co-dirige la compagnie désordinaire dont le deuxième spectacle est une création collective, Comment te dire, co-écrite et co-mise en scène avec Alexandre Pavlata (Cie N°8) et soutenue par Arcadi.

Elle joue actuellement dans Comment te dire.

En lien avec sa pratique artistique, Maïa donne depuis plusieurs années des ateliers et des stages à des enfants, des adolescents, des adultes, des autistes et des psychotiques. 
Elle développe une pédagogie axée principalement autour de l'écoute, des émotions et de leur lien avec le corps du clown.
 Elle travaille notamment au Samovar, dans différentes écoles, centres d'animations et IME d'Ile de France et fait partie, depuis l'automne 2015, de la Compagnie Tamèrantong!, qui crée des spectacles de théâtre avec des enfants de quartiers populaires.

© Frédérick Guerri

Son savoir faire clownesque est constitué d’une recherche autour de plusieurs phénomènes : les émotions fortes et brutes, la nécessité de trouver ce qui est « juste », le rire, l’écoute du public, le décalage et l’improvisation en tant que « rebondissement permanent ».

Elle a fait également de la flûte traversière (pendant et depuis longtemps), du judo (un peu et elle a beaucoup aimé ça) et de la marche en tout genre (aventures).

De manière générale, Maïa est toujours à la recherche de bizarreries, de drôleries et de nouvelles expériences scéniques. Il s'agit pour elle de confronter sa matière scénique, essentiellement clownesque, à d’autres approches de la scène, à d’autres univers mais surtout à d’autres personnalités.

Contact :
maiaberling@gmail.com
06 77 11 78 77